Servette - YB : L'analyse tactique


05 novembre 2019

Le système :

Geiger opte pour le même dispositif qu’à Sion en 4-2-3-1. Même onze excepté Schalk suspendu 2 matchs à cause de son fameux geste. Kyei est titularisé à la pointe de l’attaque.

 SFCYB.png (106 KB)

Image tirée de transfermarkt.com

L’analyse

Le match contre Sion avait laissé entrevoir de l’espoir sur la progression de l’équipe. On le disait lors de l’analyse de la semaine passée, l’équipe semblait avoir retrouvée un peu de fougue offensive qui manquait cruellement. Le tâche ne s’annonce, à priori, pas simple de confirmer face au double champion en titre qui restait sur 19 matchs sans défaites. Durant les 20 premières minutes, le match ne s’annonce pas facile pour les servettiens. Les Bernois se montrent plus dangereux et ont le pied sur le ballon. Néanmoins, les Grenat sont très présents à mi terrain et dans les duels. Le ton est donné par l’intervention d’Ondoua sur Gaudino à la 34ème, sorti sur blessure. Cette sortie sur blessure s’ajoute à celles de tous les Bernois absents lors de cette rencontre. Ulisses Garcia (suspendu), Mohamed Ali Camara (blessé), Vincent Sierro (blessé), Miralem Sulejmani (blessé), Fabian Lustenberger (blessé), Sandro Lauper (blessé), Christopher Martins (blessé), Guillaume Hoarau (blessé). Pour la plupart, il s’agit tout de même de joueurs cadres et décisifs. Non là pour enlever le mérite du SFC, mais pour tout de même relativiser et garder la tête sur les épaules face à un adversaire très affaibli. En 1ère mi-temps, c’est Servette qui se crée l’occasion la plus dangereuse sur la tête de Stevanovic qui frôle le poteau sur un centre de Kyei.

En 2ème mi-temps c’est un autre match qui débute. Le Servette FC du début de saison, celui qu’on voulait tous revoir. L’équipe qui n’a peur de personne et qui semble imbattable. Des combinaisons, des dribbles qui ont régalé le public, ce malgré l’état du terrain très gras. Enfin des tirs ! Tellement de tirs que l’équipe en a tenté 17 et cadré 7. Une nette progression dans la création d’occasions. Comme quoi en tentant sa chance, on est forcément récompensé. Bien qu'ayant souvent la balle, l'équipe avait de la peine à se créer des occasions venant du jeu. Par-là, on sous-entend prendre sa chance plus souvent. Un mérite de plus à mettre au compte de la performance de l’équipe. Les Bernois très agacés d’affronter un adversaire qui leur tient tête commettent plusieurs petites fautes d’agacement. Si l’équipe avait tendance à trop souvent jouer du côté droit avec Stevanovic, cette tendance est en train de changer avec un Tasar qui monte en puissance. Une faculté qui permet à l’équipe de bénéficier d’un meilleur équilibre offensif. En effet, le danger peut désormais venir des deux côtés ce qui est d’autant plus imprévisible pour l’adversaire. De loin le match le plus abouti des grenat et les meilleures 45 minutes de cette saison. On a vu de la verticalité dans les passes et une présence indéniable sur les deuxièmes ballons. Un match référence dans tous les domaines. S’il fallait tout de même trouver un aspect à améliorer, ce serait les centres à mi-hauteur mal négociés trouvant trop peu de fois un servettien dans la surface adverse. On notera la première apparition de Ricardo Azevedo Alves qui a fait une très forte impression technique du haut de ces 17 ans ! À revoir au plus vite.

Les buts servettien :

60’ : Tasar seul sur le côté gauche hérite du ballon par Ondoua. Il donne à Wüthrich qui tente de tirer mais sa frappe trop écrasée revient dans les pieds de Tasar qui allume le petit filet de Von Ballmoos d’un tir croisé.

62’ : Dégagement des Grenat dans le camp bernois. Tasar récupère le ballon et fait mine de donner à Cognat sur le côté gauche d’un crochet droit. Il tente sa chance et allume de nouveau Von Ballmoos d’un tir centré, cette fois, ci. Le portier bernois ne parvient pas à stopper le tir puissant et la balle touche la latte avant de rentrer dans les buts. Un doublé pour Tasar en l’espace de 2 minutes.

73’ : Tasar, encore lui, hérite du ballon sur son flanc gauche et le donne à Cognat. Le français se retourne et met la balle dans la surface. Wüthrich bien placé, parvient à mettre le ballon hors de portée d’une tête piquée au premier poteau.

Tops : Top.jpg (21 KB)

On pourrait presque mettre toute l’équipe dans cette case, mais s’il fallait en sortir quelques-uns, Tasar pour sa progression, sa constance et son match incroyable contre le leader. De plus en plus décisif pour l’équipe. Le servettien qui était le plus dangereux durant les derniers matchs mérite amplement cette réussite. Cognat et Wüthrich également pour leurs techniques et leurs combinaisons présents dans la plupart des offensives Grenat.

Flops : Flop.jpg (22 KB)

Malgré la très bonne performance de toute l’équipe, Kyei reste tout de même en-dessous de ses coéquipiers. Il s’agit tout de même d’un de ses meilleurs matchs avec quelques bonnes actions comme le centre à la 40ème pour Stevanovic et quelques remises dos au but. Cependant encore insuffisant perdant trop souvent le ballon sur ses contrôles et faisant le mauvais choix.

Emin Bagkan