Servette - Saint-Gall : Encore une défaite... mais celle-ci est imméritée.


21 octobre 2019

Malgré la trêve internationale qui aura vu la Nati ''bousillé'' notre pelouse labélisée Rolls Royce (c'est plutôt la Fondation du Stade qui l'a pulvérise à longueur d'année), Servette ne semble toujours pas être sorti de sa spirale négative. Ce n'est pas faute d'avoir essayer aujourd'hui mais quand la malchance se joint à votre malheur...

Cette malchance qui commence à faire des siennes dès la 7e minute avec cette réussite Demirovic qui bénéficie d'un contre favorable sur Routis pour s'en aller ajuster Frick et mettre les Brodeurs sur orbite. Malgré un nouveau dispositif (3-4-2-1) et une belle tête de Rouiller, Servette n'arrive pas à rivaliser avec des Saint-gallois qui mènent logiquement à la marque à la pause. Alain Geiger effectue alors des ajustements tactiques durant l'entracte mais à peine un tour d'horloge en deuxième mi-temps, ce diable de Demirovic profite d'une erreur à mi-terrain puis d'un bon travail de Ruiz pour y aller de son doublé. Les servettiens semblent K.O....

Mais on a bien employé le terme ''sembler''. On approche de l'heure de jeu lorsque sur un corner dégagé par la défense des visiteurs, Varol Tasar déclenche une frappe aux abords des 16 mètres et relance les Grenat dans la rencontre. C'est ce fait de jeu qui va lancer le match des genevois. Ils vont même revenir à 2-2 par l'intermédiaire du revenant Iapchino. Du moins le croit-on pendant 5 secondes, car comble de malchance encore une fois, la VAR interviendra pour un hors-jeu dont on a pas fini d'entendre parler. Le Servette FC repart de plus belle mais ne trouvera pas la faille une seconde fois malheureusement. On peut toutefois avoir des certitudes avant le déplacement du côté de Tourbillon.

Les notes

Frick : 6,5

Il ne peut strictement rien sur les deux buts encaissés. En revanche, il a permis à l'équipe de rester dans la rencontre en effectuant son travail. Seul point négatif : sa lenteur sur ses relances.

Sauthier : 5,5

On a clairement ressenti l'absence de Stevanovic dans les phases offensives. 

Rouiller : 5,5

Un peu moins performant qu'à l'accoutumée.

Routis : 5,5

Débordé sur les contres saint-gallois.

Sasso : 4

Son plus mauvais match sous la tunique grenat. Des passes ratées malgré des percées offensives interéssantes.

Iapichino : 7

Son retour fait beaucoup de bien à l'équipe (inchallah Severin ne revient plus) et aurait pu être récompensé d'un but sans l'intervention de la VAR.

Maccoppi : 5

Une perte de balle fatale (ce n'est pas le seul), un carton jaune et une sortie à la mi-temps.

Cognat : 2

On recherche le petit Timothé depuis le 21 juillet dernier. Sa perte de balle sur le 0-2 coûte très certainement le point au SFC.

Tasar : 6

Le but de l'espoir mais trop brouillon en 1 vs 1.

Wüthrich : fantômas

Après la trilogie Casper, le début d'une nouvelle ?

Kyei : spécialiste du lancer franc

La saison NBA reprend bientôt apparement.

Schalk : 6,5

Percutant comme d'habitude.

Imeri : malus

Maglré une belle frappe détournée par Stojanovic, il n'a pas été à la hauteur.

Chagas : RAS

Retour dans la liste des 18 puis entrée en jeu qui n'aura servi à rien.