Servette FC - FC Rapperswil-Jona 5-3 (1-0) : une fête méritée pour les fidèles !


17 mai 2019
Il y a tout juste 1 an, nos Grenat encaissaient un sec 3-0 face au même adversaire dans l’anonymat le plus complet et clôturaient une demi-saison sans grande saveur. 360 jours plus tard, même opposant mais son de cloche différent. Servette dispute son premier match en tant que champion et Alain Geiger fait tourner l’effectif, laissant les titulaires qui n’ont pas décuvé de la fête vendredi soir au repos.
On sait cette rencontre capitale dans la lutte pour le maintien de Rappi mais dès le coup d’envoi, on constate que c’est Servette qui dicte le ton, à croire que les rôles sont inversés. C’est donc logiquement que le SFC ouvre le score avant la mi-temps. Au retour des vestiaires, c’est une tornade de buts qui déferle sur la Praille dont 4 entre la 47e et la 57e et l’opération portes ouvertes prend fin sur le score de 5-3. Un beau spectacle pour les 2612 fidèles présent ce soir qui avaient annulés leur cours d’aquagym ce soir pour être présent.
Ah oui, on a une pensée pour les 17’443 absents (surement interdits de stade à cause de l’envahissement) qui pensaient que ce match ne serait pas intéressant, on leur fait la bise. Autre fait du match : une cellule psychologique a été mise en place pour le gardien de Rappi, qui après le 5ème but genevois est allé demander un premier soutien mental au ramasseur de balle.

Les notes
 
Kiassumbua : 3
Tu peux encaisser à la rigueur 1 but sur 4 tirs cadrés mais pas 3... Oui, il réalise une belle parade sur le seul tir cadré qui n’a pas fini au fond (encore heureux) et il n’est pas aidé par sa défense. Mais il n’est pas rassurant pour elle et il a montré qu’il ne peut être une bonne alternative à Frick. Seul point positif : il est bon pour la cohésion d’équipe en allant célébrer tous les buts de son équipe.
 
Sauthier : 6
Une seule mi-temps pour notre capitaine sorti apparemment sur blessure à la pause, pas mis à contribution en défense vu l’opposition inexistante.
 
Mfuyi : 5
Fautif sur les deux premiers buts (intervention ratée puis mauvais alignement), sa lenteur criante démontre qu’il n’a tout simplement pas le niveau pour la Super League (désolé Yann)
Rouiller : 6
Le seul défenseur à avoir surnagé en seconde période, pas aidé par le re-positionnement de Follonier à gauche. Il inscrit le 4-0 sur une tête bien placée.

Sarr : 5
Il a joué latéral droit puis latéral gauche, à croire que Geiger voulait qu’il ne réussisse pas son match. La direction du club a sans doute pris des notes sur les carences à combler dans l’arrière-garde.

Cognat : 6,5
Une belle passe décisive pour le Gone de formation qui a malgré tout fait un match tout à fait convenable. On attend de savoir s’il va rester ou non parmi nous, même si l’issue devrait être favorable aux Grenat.

Cespedes : 7
Notre chroniqueur Anthony se trouvait en PLS à la fin du match, au vu de la belle prestation de Boris qui se savait attendu au tournant. Un début de rencontre timide mais une frappe digne d’une science-fiction pour ses standards et que dire du très beau centre arrivé à destination de Rouiller. Reste à voir ce qu’il vaut contre une formation de meilleur calibre.

Stevanovic : 8
Prestation MVP tout simplement. Un doublé de la tête en 60 minutes de jeu, et dire qu’il est passé proche d’un triplé voir quadruplé si on est plus généreux. Grosse activité de sa part malgré le peu d’enjeu de cette rencontre.

Antunes : 6
Match ni bon ni mauvais, il a du talent et une marge de progression énorme mais il n’a pas encore le coffre pour la saison prochaine, un petit prêt à Lausanne par exemple pourrait lui faire le plus grand bien afin de mieux s’aguerrir en Challenge League.

Follonier : 7
Je m’attends à des coups de fouet de la part de Sacha mais il faut être honnête : c’est sans doute son meilleur match sous la tunique servettienne avec un assist pour le 1-0. Son étrange re-positionnement en latéral a fait que le déséquilibre était flagrant mais je ne lui en tient pas compte car ce n’est pas son poste à la base.

Chagas : 5,5
Malgré son superbe but (avec un marquage digne de Roberto Carlos en 2006 pour ceux qui ont compris la référence), son match a été très moyen où il n’a pas su peser sur le jeu et ainsi son rôle de super sub lui va mieux. Un tir sur le poteau puis une frappe qui a fini en touche sont à mettre aussi à son actif. Voulait-il offrir le ballon à ses enfants qui se trouvaient au bord du terrain ?

Imeri : 6,5
Une mauvaise surprise de ne pas le voir titulaire car il méritait d’être titulaire. Suppléant de Sauthier à la mi-temps, il a fait un match plus que correct et on espère qu’il sera titulaire pour les deux derniers matchs.

Duah
De retour sur le terrain avec les pros pour la première fois depuis des semaines, il a été intéressant avec une passe décisive certes involontaire et mériterait d’être revu avant de prendre une décision pour la saison prochaine.

Koné
À force de vouloir marquer son but, il a finalement réaliser un loupé que même un attaquant du FC Laconnex aurait mis au fond sans trembler. Ce but lui aurait fait du bien tant il manque de confiance ces dernières semaines. Il va falloir se ressaisir Koro !

Wüthrich
Je vais laisser la parole à Mohammed Henni pour commenter la performance de Sébastien :

« Nul Wüthrich, nul nul »