Servette FC - FC Looser-Sport 3-1 (1-0) : Une belle promotion au goût amer


13 mai 2019

Voila, c’est fait. Servette jouera la saison prochaine en Super League ! Cette officialisation a été effective vers les 22 heures après la victoire de Servette face au L-« zer » Sports sur le score de 3-1, un score qui rappelle un certain 31 mai 2011...

Un L-« Hess » qui aura fait figure d’adversaire durant 20 minutes, montrant ainsi que le choix de la couleur blanche pour le logo et maillot signifie que le club est maître dans la perfection de la nullité. Ils ont été incapables de scorer, leur but étant un CSC. Mais que les 30 supporters de la ruine nommée la Pontaise se rassurent : ils auront droit à un derby la saison prochaine face au Stade Lausanne Ouchy. On peut demander aux propriétaires du club ce qu’ils pensent de leur investissement.

Mais une soirée sportive dans notre beau canton ne serait pas parfaite sans la fameuse Genferei. Les intellectuels opportunistes ont eu la brillante idée d’envahir la pelouse alors que le coup de sifflet final n’avait pas retenti, montrant ainsi tout leur amour au club qui aurait pu se retrouver avec une défaite 3-0 par forfait et ainsi gâcher la fête aux plus fidèles qui ont tout connu. On aurait pu se réjouir des 20’055 spectateurs mais ce couac, que soit du côté de la sécurité ou de ces footix du dimanche, nous ferait regretter les matchs seulement avec les VRAIS supporters...

Les notes

Frick : 6,5
Sa boulette sur l’égalisation lôzannoise ne doit pas ternir son match. Après ce couac, malgré un dégagement aux poings bizarroïde, il a fait l’intervention qu’il fallait sur une frappe de Margiotta juste avant la pause. Sa deuxième période a été plus calme.

Sauthier : 7,5
Il aura l’honneur de soulever en premier la coupe le 26 mai prochain. Et c’est 1000 fois mérité, certainement l’un de ses meilleurs matchs de la saison ! Son association côté droit avec Micha promet beaucoup en SL !

Rouiller : 7,5
Son assist (involontaire) pour le 1-0 et sa prestation défensive de grande classe ont porté les Grenat vers la terre qu’ils n’auraient jamais dû quitter. Probablement la meilleure recrue estivale du club.

Routis : 7
Il était revenu pour revivre la même trajectoire qu’en 2011, son vœu a été exaucé avec un titre de champion dans la poche ! Un match solide qui a rendu invisibles les attaquants adverses.

Iapichino : 7
Comme depuis quelques semaines, ses prestations sont dans une excellente continuité et cela s’est confirmé ce 10 mai. Quelques petites inattentions au niveau du repli défensif mais sans conséquences.

Maccoppi : 6,5
Son rôle ingrat de seule sentinelle ne lui permet pas de s’exprimer correctement mais il fait toujours son match. Il a dû se sentir très heureux de troquer de maillot à l’intersaison pour ne pas disputer une deuxième saison d’affilée en Challenge League.

Cognat : 7,5
Prestation stratosphérique du joueur prêté par l’Olympique Lyonnais (en même temps, il a été formé à bon port hein). Son activité côté gauche et au milieu de terrain ont fait la différence et la standing ovation lors de sa sortie est amplement méritée.

Wüthrich : 6
Un corner bien travaillé sur l’ouverture du score, et puis c’est tout.

Stevanovic : 8
On a plus besoin de mentionner les excellentes prestations du meilleur joueur de LNB. L’ouverture du score digne d’un renard des surfaces pour enflammer le stade puis le coup franc déposé sur la tête d’Alphonse pour lancer l’équipe vers la victoire. Son 8e but et sa 14ème passe décisive de la saison. Sa fidélité au club est enfin récompensée et il connaîtra enfin la Super League qui lui tendait les bras.

Koné : 5,5
Un but refusé injustement pour hors-jeu, il n’est décidément pas verni par le sort. Mais cela ne doit pas faire oublier son match très moyen, où il a perdu énormément de ballons malgré les duels de la tête gagnés. Il rate une immense occasion juste après le 3-1 où l’on ne comprend toujours pas comment le 4-1 n’est pas arrivé. Il lui reste 3 matchs pour se refaire la cerise !

Alphonse : 7
Quel symbole que ce soit le vétéran de l’équipe qui marque le but qui lance les servettiens ver la victoire, lui qui a déjà connu de belles émotions par le passé et qui semblait heureux comme un gamin dès sa sortie juste après son but. Au niveau de son match, toujours aussi bon et jamais décevant.

Imeri
Monté au jeu à 20 tours d’horloge de la fin, il coupe bien au premier poteau pour marquer le goal de la sécurité. Autre beau symbole que ce soit l’un des cadets de l’équipe avec Antunes qui inscrit le but qui lance le SFC vers la promotion et un but tout aussi décisif que lors de la bataille de boules de neiges il y a 1 mois.

Follonier
Beaucoup plus motivé que d’habitude notre cher Daniel qui est entré à 15 minutes du terme. 7ème assist de la saison pour Imeri et une envie de tout casser dans le bon sens du terme pour le joueur prêté par Lucerne.

Chagas
Entré en jeu trop tardivement, il a pu finir champion en étant sur le terrain.

Sarr
Il s’est retrouvé aux premières loges pour l’envahissement prématuré du terrain intervenu 2 secondes après son entrée en jeu.